Denis Monneuse

"Tout ce qui n'est pas transmis... est perdu !"

Apprenez à jongler entre vie pro et vie perso

Nous souhaitons tous :

  • Passer des moments de qualités avec nos amis,
  • Être un super parent avec nos enfants,
  • Avoir une vie sentimentale épanouie,
  • Nous adonner à nos passions,
  • Nous investir au travail,

... tout en préservant du temps pour nous !

 

Mais comment jongler entre ces multiples domaines de vie... sans faire de burnout ?

 

Lien les premières pages ---> ici.

 

Vous pouvez le commander ici.

Comment on m'a démotivé

  •  Savez-vous pourquoi les dirigeants sont forts en météo ?
  • Quelles sont les clauses secrètes inscrites dans le contrat de travail de leurs chauffeurs ?
  • Qui divulgue des infos confidentielles au Canard Enchaîné ?
  • Ce qu’est le « Koh-Lanta RH » ?
  • Comment faire pour que les salariés n’oublient jamais leur carte de cantine ?
  • Comment partir 15 jours en vacances en ne posant qu’un seul jour de congé ?
  • Pourquoi des femmes de ménage assistent à des vernissages de peintres austro-hongrois ?

 

   À travers cent portraits et anecdotes, je raconte avec humour les découvertes que j'ai faites en travaillant pendant un an au sein d’une entreprise publique. J'y ai rencontré des glandeurs, des « pigeons » et des incompétents. Mais aussi et surtout des gens de bonne volonté au départ qui finissent totalement démotivés. Pourtant, aucun ne démissionne car la soupe est bonne : c’est le piège de la prison dorée.


    Ce livre est le récit de ce qui m’a fait rire et pleurer afin de montrer l’envers du décor et comprendre les (dys)fonctionnements ordinaires d’une grande entreprise française.

 

Téléchargez les premières pages --->

 

Critique du journal Le Monde (18/04/2020) --->

 

Pour soutenir des librairies indépendantes, vous pouvez le commander ici ou .

 

Premiere pages Comment on m a demotive
804 KB
Premiere_pages_Comment_on_m_a_demotive.pdf
Le monde ed de boeck denis monneuse 18 avril
1.62 MB
LE_MONDE_Ed_De_Boeck_Denis_Monneuse_18_avril.pdf

Le silence des cadres

élu meilleur livre RH de l'année par l'ANDRH

  •  Saviez-vous qu’un cadre fait en moyenne... 0.8 seconde de grève par an ?
  • Que leur nombre a plus que doublé depuis les années 1980 ?
  • Que les cadres sont plus syndiqués que la moyenne ?
  • Que l’écart salarial entre les ouvriers et eux n’est plus que de 1 à 2,7 ?
  • Qu’ils sont de plus en plus nombreux à être en arrêt maladie ?
  • Qu’ils ont plus de problèmes d’alcoolisme que les employés ?
  • Qu’ils se plaignent du « management Excel ?
  • Qu’il y a désormais des « vrais » cadres et des « faux » cadres ?

 

   Depuis plus d'une dizaine d'années, j’observe le monde du travail et rencontre de nombreux salariés en tant que sociologue. J’ai voulu dresser le bilan à partir de la question suivante : "Qu’est-ce que qui m’a le plus frappé ?" Réponse : le silence des cadres.

 

   La norme est qu’un cadre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ! D’où l’idée d’enquêter sur le « malaise des cadres », serpent de mer médiatique aussi vieux que la notion de cadre.

  Ce « malaise » est-il un mythe ou une réalité ? Sur quoi repose-t-il ? De quelle liberté d’expression disposent les cadres ? Quels sont les alternatives au silence ? Quelles sont leurs frustrations et leurs aspirations ? Sont-ils encore loyaux ? Leur santé est-elle en danger ? Quel est l’avenir de cette catégorie sociale, un siècle après sa création ?

 

   L’analyse, qui s’appuie sur plus d’une centaine de témoignages, se veut surtout constructive. Le dernier chapitre rassemble ainsi un ensemble de propositions concrètes.

    

   Reste à savoir si tous ceux qui jurent, la main sur le cœur, vouloir agir pour la santé au travail et mettre l’humain au centre de l’entreprise… seront prêts à passer du discours aux actes !    

 

   Critique du journal Le Monde  --->

 

   Articles/interviews: Les Échos  L'Express   France Inter   France Info  L'Usine nouvelle   L'Entreprise

 

   Pour soutenir des librairies indépendantes, vous pouvez le commander ici ou .

Le Monde Silence des cadres
1.16 MB
Le_Monde_Silence_des_cadres.pdf

L'absentéisme au travail (2ème édition)

  L’absentéisme suscite les passions, comme le montrent par exemple les débats sur le nombre de jours de carence des fonctionnaires. Mais, pour le réduire, il faut surtout revenir à la raison en identifiant les  causes des arrêts de travail et en élaborant un plan d’action efficace.

   A partir de cas concrets, ce livre vous aidera à agir grâce :

–  au panorama des origines de l’absentéisme ;

–  à l’analyse des atouts et des limites des principales actions menées par les entreprises ;

–  à des conseils  méthodologiques

 

DRH, managers, dirigeants, l’absentéisme n’est plus une fatalité !

 

   Pour soutenir des librairies indépendantes, vous pouvez le commander ici.

Le surprésentéisme : travailler malgré la maladie

  Du fait de la crise économique, un phénomène méconnu est en pleine croissance : le surprésentéisme, c’est-à-dire le fait de travailler malgré un état de santé qui nécessite un arrêt maladie.
   Ce livre constitue la première enquête menée en France sur ce sujet. Il révèle qu’un peu plus de la moitié des Français sont venus travailler au moins une fois dans l’année tout en étant malades. Le surprésentéisme s’élèverait ainsi en moyenne à 10 jours par personne et par an.


   À travers de nombreux témoignages, l’auteur expose les causes de ce phénomène et dresse une typologie des surprésentéistes. Il souligne également les dangers que ce type de comportement représente pour soi mais aussi pour ses collègues.

 

   Ce livre vise à avertir les pratiquants du surprésentéisme des dangers qu’ils font courir à leur santé. Il s’adresse aussi aux entreprises et aux pouvoirs publics afin de les sensibiliser à ce nouvel enjeu de santé publique.

 

Préface de Jean-Pierre Brun ; Postface de Pervenche Berès

 

     Pour soutenir des librairies indépendantes, vous pouvez le commander ici ou .

Les jeunes expliqués aux vieux

   Je fais partie d’une génération qui détient plus de soixante-dix surnoms : génération 35 heures, génération always on, génération contrat, génération enfant-roi, génération Internet, génération Mc Do, génération Me-We, génération précaire, génération Tanguy, génération Y, génération zapping…

 

    Tous ces qualificatifs donnent le vertige. En même temps, c’est rassurant : si vous, les « vieux », avez besoin de tant de surnoms pour parler de nous, c’est bien la preuve que nous ne sommes pas si faciles que cela à cerner !

    Lassé par les clichés colportés sur la jeunesse française actuelle, j’ai pris ma plume pour raconter qui nous sommes.

 

    Chers papas, chères mamans, chers patrons, c’est donc à vous que j’écris, ainsi que, plus globalement, à tous ceux qui voudraient nous comprendre parce que nous sommes vos enfants, vos petits-enfants, vos neveux et nièces, vos clients, vos salariés et tout simplement l’avenir : bref, ceux qui payeront votre retraite.

 

    Il ne s’agit ni de verser dans le panégyrique pour souligner comme nous serions jeunes et beaux tandis que vous seriez vieux et cons, ni de glorifier je ne sais quelle « jeune attitude » pour vous ringardiser du même coup. Non, loin de moi cette fâcheuse tendance à opposer jeunes et moins jeunes en soufflant sur les braises d’un éventuel conflit intergénérationnel.

 

    Au contraire, à travers ce « Guide du Routard » sur les jeunes, je vous livre notre mode d’emploi. Vous pourrez ainsi mieux nous connaître, mieux nous comprendre et peut-être (qui sait ?) nous aimer au lieu de nous juger ! »

 

     Pour soutenir des librairies indépendantes, vous pouvez le commander ici ou .